Jean-Claude Bélégou 1985/1989 Les années Noir Limite

L'été 1984 rencontre à Arles de Yves Trémorin et de Florence Chevallier qui rejoignent Photographies and Co, puis nous constituons tous les trois en 1986 le groupe Noir Limite : manifeste, expositions et catalogues « Corps à Corps », « La Mort »; performances de tirages grands formats en public. Travail soutenu notamment par Jacques Henric, Bernard Lamarche-Vadel et Jean-Claude Lemagny. C'est l'apogée dans ces travaux de la part de l'ombre. Noir Limite, à l'histoire mouvementée, se dissout en Avril 1993.

Les séries du "cycle des éléments" (air-eau-feu-terre) peuvent aussi être interprétées comme des séries sur la vie (les Voiles, L'eau), l'amour (le corps à corps), la mort (la Terre, les Vierges). Les préoccupations du sacré - "mystique athée" - dans une logique quasi-sacrificielle, et de l'inscription dans le cosmos s'y affirment. Plastiquement, la décontextualisation totale, le contre-jour, la parcellisation et la fragmentation des corps caractérisent cette période.

Mes œuvres entrent dans les principales collections publiques françaises : Bibliothèque Nationale, Musée Niepce, Fonds National d'Art Contemporain, Musée national d'Art Moderne/Centre Pompidou.  Publications et expositions en Europe, au Japon, aux Etats Unis en Amérique du Sud. Je prends part, notamment grâce à Jean-Claude Lemagny, à diverses expositions organisées en France et à l'étranger pour la Commémoration du cent-cinquantenaire de la découverte de la photographie et du bicentenaire de la révolution française.

Entre temps le Musée Niepce me consacre une exposition personnelle en 1988 et je suis successivement présenté au Prix Niepce (décerné par les Gens d'Images) par Paul Jay, Jean-Claude Lemagny et John Batho. >>>

 

 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash